L’ostéopathie

L’ostéopathie, créée en 1874 par Andrew Taylor Still, est une thérapie manuelle qui détermine et traite l’origine d’une douleur, d’une gène ou d’un trouble en recherchant les pertes de mobilité de toutes les parties du corps.

L’ostéopathie peut être curative et préventive. Elle s’adresse autant aux adultes, sportifs, adolescents, enfants, femmes enceintes et nourrissons avec des techniques adaptées à chaque patient.

Les 3 grands principes d’Andrew Taylor Still fondateur de l’Ostéopathie :

La structure gouverne la fonction »
Là où la structure est normale et harmonieuse, la maladie ne peut se développer. La perfection de chaque fonction est liée à la perfection de la structure qui la supporte, chaque partie du corps étant interdépendante des autres parties.
L’homéostasie»
Le corps possède la capacité de maintenir la stabilité de ses constantes physiologiques et contient tout pour s’autoréguler et se maintenir en bonne santé.

« La règle de l’artère est absolue »
Là où la circulation sanguine s’effectue normalement, la maladie ne peut se développer. Notre sang transporte tous les éléments nécessaires pour assurer l’immunité naturelle et lutter contre la maladie.
Le Docteur STILL affirme l’unité et l’interdépendance de toutes les parties du corps, mais aussi l’unité du corps et de l’esprit.
Le but de l’ostéopathie est que toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer localement, puis à distance, un déséquilibre de l’état de santé.

Le but de l’ostéopathie est de restaurer la mobilité des structures du corps pour qu’il retrouve une bonne fonction.

Voici quelques exemples :

* Des entorses à répétition (souvent du même côté) peuvent être dues à un déséquilibre du bassin et de ce fait à un mauvais appui au sol.

* Une lombalgie non expliquée peut être due à une entorse de la cheville ancienne ou mal soignée qui aurait provoqué une chaîne de déséquilibres : cheville, genou, hanche, bassin et lombaires.

Traitement Ostéopathique :

L’ostéopathe choisit la technique la mieux adaptée et la plus confortable pour chaque patient, en fonction de son âge, de sa morphologie, de son état de santé, des examens complémentaires, de la région à traiter et des symptômes présentés.

* Les techniques « structurelles » : ce sont des techniques essentiellement à visée articulaire avec une mise en tension sur la zone tissulaire traitée qui nécessite une précision dans leur mise en place pour appliquer une force minime. Il s’agit de gestes de faible amplitude et de haute vélocité.

* Les techniques « fonctionnelles » : ce sont des techniques confortables, douces qui s’adressent à l’ensemble des tissus de soutien du corps. Elles vont dans le sens du relâchement des tissus de la région à traiter. L’ostéopathe peut solliciter la participation du patient, notamment par l’intermédiaire de sa respiration.

* Les techniques « myotensives » : ce sont des techniques qui utilisent le « contracter-relâcher » pour redonner de la mobilité aux tissus sollicités par ce travail. Elles demandent une participation tonique très légère du patient.

Choisir son ostéopathe :

L’ostéopathe doit avoir suivi une formation continue d’ostéopathie dans une école d’ostéopathie reconnue par le ministère de la santé.
Le signe D.O. (Diplôme Ostéopathique) doit apparaitre sur sa plaque.